Saint-Étienne 2-4 Marseille match fini

Saint-Étienne 2-4 Marseille match fini

avril 3, 2022 Non Par Voirmatch




Marseille a eu du répondant ! Rapidement mené au score, le club phocéen a été capable de réagir pour renverser l’AS Saint-Etienne (4-2) ce dimanche dans le cadre de la 30e journée de Ligue 1.

Dès les premières minutes, les Verts frôlaient la catastrophe sur un ballon perdu par Mangala devant sa surface, mais Bernardoni sauvait les siens face à Payet. Dans la foulée, Bouanga, malgré une frappe trop écrasée, profitait d’une grossière faute de main de Lopez pour ouvrir le score (1-0, 9e) ! Le Chaudron exultait ! Sans paniquer, l’OM continuait de maîtriser le ballon, mais éprouvait des difficultés à créer du danger dans la surface adverse. Malgré un Harit très actif, les Phocéens manquaient cruellement d’inspiration à l’approche de la zone de vérité pour parvenir à inquiéter Bernardoni.




Après une première volée de Kamara envoyée dans les tribunes, Guendouzi tentait de sonner la révolte sur une frappe lointaine, mais Bernardoni était bien attentif. Un temps sous pression, l’ASSE pensait faire le break, mais Bouanga était signalé hors-jeu… Quelques secondes plus tard, la VAR signalait un penalty pour l’OM avec un ceinturage de Mangala sur Caleta-Car à la suite d’un corner ! Face à Bernardoni, Payet ne tremblait pas avec un tir au centre pour égaliser (1-1, 45+2e).




Au retour des vestiaires, Marseille était tout proche de prendre l’avantage, mais Payet gâchait un caviar d’Ünder face à Bernardoni ! En souffrance, l’ASSE subissait les assauts répétés des Phocéens et Dieng, de la tête, alertait encore les Verts en trouvant la barre. Et à force de subir, les Stéphanois craquaient avec une erreur XXL de Kolodziejczak, qui envoyait son dégagement dans sa propre cage après un arrêt de Bernardoni devant Rongier (1-2, 60e) ! Incroyable !




Totalement à la rue, Saint-Etienne déjouait et Gerson obtenait un penalty pour une faute évidente de Nordin. Tireur désigné, Payet laissait cette opportunité à Dieng, qui trompait Bernardoni d’une frappe placée à gauche (1-3, 67e). En grande confiance, l’OM récitait son football et enfonçait encore le clou sur un contre avec un caviar de Guendouzi pour Harit, qui ajustait Bernardoni (1-4, 73e). En maîtrise, les Marseillais se relâchaient et Gourna-Douath en profitait pour marquer sur une jolie frappe à l’entrée de la surface (2-4, 86e).