Marseille 3-2 Nantes match fini

Marseille 3-2 Nantes match fini

avril 20, 2022 Non Par Voirmatch





Mené au score à deux reprises, l’Olympique de Marseille a fait preuve de caractère en renversant le FC Nantes (3-2) ce mercredi à l’occasion de la 33e journée de Ligue 1.

Au-delà de retarder temporairement le sacre du PSG, ce succès arraché de haute lutte permet surtout au club phocéen de réaliser une excellente opération en prenant 6 points d’avance sur ses concurrents à la deuxième place du classement.





Après une première alerte dans la surface phocéenne avec Geubbels qui était trop court pour reprendre un centre, l’OM répliquait sur un coup-franc de Payet détourné du bout des doigts par Lafont.

Au fil des minutes, la possession marseillaise se transformait en véritable pression sur le but adverse. Lancé dans le dos de la défense, Harit avait une balle de but mais, gêné par Coco, le Marocain perdait son duel face à Lafont, puis le centre de Lirola passait devant le but sans trouver preneur…

Compact, le bloc nantais n’était pas loin de se fissurer. Et pourtant, totalement contre le cours du jeu, les Canaris prenaient les devants sur une tête de Girotto, complètement esseulé sur corner (0-1, 26e).





Dès lors, les hommes de Jorge Sampaoli accentuaient leur pression. Si Bakambu manquait la balle d’égalisation sur une frappe pas suffisamment redressée, Kamara finissait par obtenir un penalty pour une faute évidente de Pallois.

Payet se chargeait de le transformer pour égaliser (1-1, 39e). Sauf que l’OM n’était absolument pas serein ensuite et Coco remettait aussitôt les visiteurs en tête d’une reprise de volée sur un ballon mal dégagé (1-2, 41e).

Un vrai coup de bambou sur la tête des Marseillais pourtant convaincants dans le jeu mais moins efficaces…





Les locaux revenaient toutefois des vestiaires avec de bonnes intentions et Gerson obtenait un nouveau penalty, encore transformé par Payet, auteur d’un doublé pour l’égalisation (2-2, 55e).

Déterminé à s’imposer, l’OM poussait et après des ratés de Bakambu puis Milik, entré en jeu pour son grand retour et mis en échec par Lafont, Harit finissait par percer la muraille adverse, sans fêter son but face à son club formateur (3-2, 75e).

Si Lopez devait s’interposer en deux temps face à Bukari pour préserver l’avantage, l’OM décrochait un succès mérité face à des Nantais réduits à dix dans les derniers instants après l’expulsion de Coco.