Lens 2-2 Nantes match fini

Lens 2-2 Nantes match fini

avril 30, 2022 Non Par Voirmatch





Rapidement mené 2-0 et à nouveau réduit à dix, Lens a réalisé un petit exploit en parvenant à décrocher le match nul face à Nantes (2-2) ce samedi à l’occasion de la 35e journée de Ligue 1.

Un résultat qui ne fait toutefois pas les affaires du Racing, 7e, dans la course à l’Europe et qui fait office de piqûre de rappel pour le FCN à une semaine de sa finale de Coupe de France face à Nice.





Poussés par un Stade Bollaert incandescent, les Sang et Or entraient bien dans la partie et mettaient la pression dans le camp adverse, à l’image d’une première alerte sur un tir de Sotoca, qui n’attrapait pas le cadre.

Mais les Nordistes manquaient de justesse technique et se faisaient peur sur des pertes de balle. Quelques instants après avoir été mis en échec par Leca, Simon profitait de ces approximations pour ouvrir le score suite à un dégagement de Lafont (0-1, 8e).





Pas suffisamment tranchants dans le camp adverse, les hommes de Franck Haise laissaient d’énormes boulevards dans le dos de leur défense à trois et Simon en profitait à nouveau pour leur fausser compagnie, avant d’être violemment percuté par la sortie de Leca après avoir tenté un lob.





Entré pour le remplacer, Farinez ne repoussait pas suffisamment une frappe de Cyprien et Simon en profitait pour s’offrir un doublé (0-2, 32e).

Il fallait ensuite attendre les dernières minutes avant la pause pour voir enfin les Sang et Or attaquer avec plus d’intensité, à l’image de cette action conclue par la balle de 2-1 ratée par Da Costa.





Au retour des vestiaires, les deux équipes se rendaient coup pour coup. Lens commençait se montrer plus tranchant mais Lafont s’opposait à Haidara alors qu’en face, Simon était trop court pour reprendre un centre de Coco. Après un gros travail de Fofana, Da Costa inscrivait finalement le but de l’espoir (1-2, 67e).

Galvanisés par leur public, les Lensois ne s’arrêtaient pas là et l’arbitre, après intervention de la VAR, accordait logiquement un penalty au RCL après la sortie manquée de Lafont sur Saïd. Kalimuendo le transformait pour faire chavirer Bollaert (2-2, 81e).

Même si l’attaquant manquait la balle de match dans la foulée, les Nordistes, sauvés par Farinez puis Gradit dans les derniers instants, ont de nouveau prouvé qu’ils ont du cœur !