Nantes 2-1 Rennes match fini

Nantes 2-1 Rennes match fini

mai 11, 2022 Non Par Voirmatch





Sérieux et plus réaliste que son adversaire, Nantes s’est imposé à domicile contre Rennes (2-1), ce mercredi, dans un match en retard de la 36e journée de Ligue 1.

Les Rennais ont livré une première période très surprenante. Dominés dans l’engagement et incapables d’enchaîner trois passes, les Rouge et Noir subissaient les vagues nantaises durant le premier quart d’heure, au grand dam d’un Bruno Genesio furieux contre ses joueurs sur le bord du terrain.

Finalement, les tentatives de Tait (19e) et Laborde (20e), contrées dans la surface par Castelletto, réveillaient les visiteurs qui posaient enfin le pied sur le ballon ensuite. Et Tait profitait de ce réveil pour donner l’avantage à sa formation sur un service de Bourigeaud vers le point de penalty (0-1, 32e).

Plus à l’aise dans le jeu après cette ouverture du score, Rennes dominait le dernier quart d’heure du premier acte mais ne parvenait pas à faire le break malgré des situations dangereuses, comme le coup franc de Bourigeaud sur le poteau (40e) puis une frappe de Terrier détournée par Lafont (43e).

En face, les Nantais ne montraient plus grand-chose offensivement depuis de longues minutes mais, sur un centre de Bukari repris à bout portant, Coulibaly remettait les deux équipes à égalité juste avant le retour aux vestiaires (1-1, 45e) !

Au retour des vestiaires, Rennes conservait la possession du ballon mais Bourigeaud (53e), Tait (56e) ou encore Laborde (63e) ne concrétisaient pas leurs opportunités de redonner l’avantage à leur équipe.

Et comme en première période, Nantes se montrait plus réaliste dans la surface adverse pour marquer sur l’une de ses rares occasions. Et quel but ! Pallois enflammait la Beaujoire sur une superbe reprise de volée du gauche à la suite d’un centre de Blas (2-1, 71e).

Dans un soir sans, et malgré les nombreux remplacements opérés par Bruno Genesio, les Rennais n’ont ensuite jamais réussi à véritablement mettre en danger Lafont dans sa cage.