Rennes 2-0 Marseille match fini

Rennes 2-0 Marseille match fini

mai 14, 2022 Non Par Voirmatch





Très mauvaise soirée pour les Marseillais… Battu à Rennes (0-2) ce samedi, lors de la 37e journée de Ligue 1, Marseille a perdu sa deuxième place du classement et se retrouve dans une position délicate. Doublé par Monaco à la différence de buts, l’OM ne sera plus maître de son destin lors de la dernière journée dans la course à la qualification directe pour la Ligue des Champions ! Les Rennais restent à trois points du podium et peuvent encore y croire.

Bien entrés dans cette rencontre, avec l’envie de presser haut les Marseillais pour les empêcher de poser le jeu, les Rennais ont pris l’avantage dès le premier quart d’heure. Lancé dans la profondeur par Santamaria, Terrier trouvait Bourigeaud à l’opposé dans la surface pour permettre aux Rouge et Noir de faire chavirer un public du Roazhon Park des grands soirs (1-0, 12e) ! Derrière, les Bretons ont continué de faire déjouer les Phocéens.

Très peu dangereux, l’OM n’a pas eu beaucoup d’opportunités de marquer dans le premier acte. Seul Gerson, trop court sur un centre de Guendouzi, faisait passer un léger frisson dans les tribunes. A l’inverse, Rennes était toujours menaçant sur chaque offensive. Et après un tir de Bourigeaud dans la surface, contré in extremis par Caleta-Car (32e), Majer faisait le break d’un plat du pied gauche sur un service de Terrier au niveau du point de penalty (2-0, 35e) !

Le début de seconde période des Olympiens n’avait pas de quoi faire douter les Rennais. Incapables de poser le pied sur le ballon, les hommes de Jorge Sampaoli avaient toujours autant de mal à s’approcher du but de Gomis, qui passait une soirée très tranquille dans sa surface. En revanche, les locaux restaient dangereux sur chaque offensive, obligeant bien souvent leurs adversaires à dégager le ballon en catastrophe dans la surface.

Malgré un léger mieux pour l’OM à l’approche du dernier quart d’heure, et deux opportunités de l’entrant Dieng (68e, 69e), il fallait un grand Mandanda sur un tir de Majer pour permettre au club phocéen de continuer d’y croire dans cette partie (72e). Mais il aurait fallu bien plus aux Marseillais ce soir pour espérer obtenir un bon résultat en Bretagne. Marseille était finalement incapable de bouger une équipe rennaise bien en place jusqu’au coup de sifflet final.