Liverpool 0-1 Real Madrid match fini

Liverpool 0-1 Real Madrid match fini

mai 28, 2022 Non Par Voirmatch

Très largement dominé mais sauvé à de nombreuses reprises par Thibaut Courtois, le Real Madrid a battu Liverpool (0-1), ce samedi, en finale de la Ligue des Champions. Un quatorzième sacre dans la compétition pour la Maison Blanche, qui confirme un peu plus son statut de plus grand club du monde.

Dans un Stade de France qui penchait clairement en sa faveur, Liverpool dominait assez nettement le début de match. Après un quart d’heure de mise en route, les Reds passaient la deuxième. Salah, deux fois, et Thiago, obligeaient Courtois à réaliser des arrêts importants. Le gardien belge sortait d’ailleurs une superbe parade pour détourner une frappe de Mané sur le poteau. Cinq minutes chaotiques pour la Maison Blanche, qui se fissurait à vitesse grand V.

Malgré la pression très haute et continue des Scousers, les Merengue ne paniquaient pas et endormaient peu à peu leurs adversaires, qui laissaient quelques espaces dans leurs dos. Courtois devait une nouvelle fois s’employer pour stopper une tête de Salah alors que Militao s’arrachait pour contrer in extremis un tir de Mané. Juste avant la pause, Benzema pensait libérer les siens mais son but était logiquement refusé pour hors-jeu.

Au retour des vestiaires, Liverpool restait légèrement au-dessus. Mais le Real subissait moins et surtout mieux. Sur une sortie de balle exceptionnelle, Valverde adressait un centre vicieux au second poteau, où Vinicius Jr n’avait plus qu’à pousser le ballon pour ouvrir la marque (0-1, 59e). Surpris, les Reds commençaient à s’agacer. Salah poussait néanmoins Courtois à réaliser deux arrêts magnifiques pour empêcher l’égalisation.

Dans le dernier quart d’heure, Jürgen Klopp tentait le tout pour le tout en incorporant Roberto Firmino. Sous pression, le Real pouvait compter sur un immense Courtois, décisif devant Jota mais surtout devant Salah avec une manchette légendaire. Le dernier arrêt du Belge, qui permettait au Real d’accrocher la 14e Ligue des Champions de son histoire. Probablement la plus difficile… mais probablement aussi la plus inattendue et la plus belle.